Logo
VUS compact : Mazda CX-5 GT 2016 – 36 925 $ + tx

VUS compact : Mazda CX-5 GT 2016 – 36 925 $ + tx

On connaît tous le vieil adage « on ne peut être contre la vertu ». C’est pourquoi, quand quelqu’un me demande quel VUS compact acheter, je finis souvent par recommander le RAV4, de Toyota, le CR-V, de Honda, et le Forester de Subaru. Ces trois véhicules sont des choix logiques, étant fiables, spacieux, et bien construits.

Pourtant, mon préféré du lot est le Mazda CX-5, et pour une raison précise. Les VUS compacts sont conçus pour être pratiques, point. En le CX-5, Mazda a réussi à créer un véhicule pratique, mais agréable à conduire.

Style

Comme tous les véhicules Mazda de dernière génération, le Mazda CX-5 arbore fièrement le style Kodo, qui se caractérise par une grille en forme de blason médiéval. Les phares avant, sur les versions GT, sont sertis de lumières DEL qui donnent à la voiture un look particulièrement agressif.

Motorisation

La version GT vient avec le quatre cylindres de 2,5 litres développant 184 chevaux sous le capot, accouplé à une transmission automatique à 6 rapports qui envoie sa puissance aux quatre roues. La version GX (de base) est livrée avec le quatre cylindres de 2,0 litres, bon pour 155 chevaux, et avec une transmission manuelle à 6 rapports. En option, vous pouvez équiper le GX d’une transmission automatique et du rouage intégral. La consommation d’essence des deux moteurs est comparable, mais la différence de puissance, elle, est assez importante pour proscrire le moteur de 2,0 litres.

Habitacle

Revu cette année, l’habitacle du CX-5 a été modernisé pour refléter les dernières percées stylistiques chez Mazda. L’écran multimédia maladroitement apposé au centre de la console a été remplacé par un écran placé à part, une touche bien allemande. Le CX-5 offre des sièges bien confortables à ses passagers, et les places arrière sont assez spacieuses pour que des adultes puissent s’y assoir sans mal.  Une fois les sièges abaissés, le CX-5 révèle un espace cargo intéressant.

Sur la route

Le CX-5 se démarque des autres parce qu’il arrive à reprendre la formule pratique du VUS compact, mais en y incorporant une bonne dose de dynamisme, chose qui manque aux autres. Mais, soyez prévenus, vous pourriez le trouver un peu trop ferme par rapport aux autres, ce qui lui vaut d’être boudé par les critiques américains, qui considèrent le CX-5 comme étant trop « sportif ».
Je ne suis pas de cet avis, je considère plutôt qu’il s’agit d’un produit original dans un segment qui tend à être ennuyeux.

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*