Logo
Une voiture vitaminée – Acura ILX A-Spec 2015 – 37 041 $ + tx

Une voiture vitaminée – Acura ILX A-Spec 2015 – 37 041 $ + tx

Cela fait longtemps qu’Acura essaie de commercialiser une berline de luxe compact. La compagnie a connu un certain succès avec la EL et la CSX, mais ces voitures n’étaient que des Honda Civic endimanchées.

En envoyant la CSX aux oubliettes, Acura s’est engagé à fabriquer une voiture de luxe compacte qui se distançait véritablement de la Civic au chapitre de la conduite et du raffinement. La première génération de la ILX était bien, mais un moteur trop peu puissant a remis en doute la vocation luxueuse du véhicule, surtout à une époque où la compétition est féroce. Heureusement, cette nouvelle génération fait bien mieux.

Style

La ILX 201 présente une devanture revue et corrigée. Ironiquement, la nouvelle Civic qui vient d’être dévoilée lui ressemble. L’ensemble A-Spec comprend des roues de 18 pouces assez jolies, qui contribuent positivement à hausser le style du véhicule.

Motorisation

L’Acura ILX ne s’achète plus avec un moteur de 2,0 litres sous le capot. À la place, le seul moteur qui se retrouve dans la voiture, dorénavant, est le quatre cylindres de 2,4 litres développant 201 chevaux. C’est le même que l’on retrouve dans la Civic Si. Ce moteur est accouplé à une transmission à double embrayage de 8 rapports.
Cet ensemble offre des performances intéressantes, d’autant plus que la transmission répond rapidement. En temps normal, ce duo est assez économique, en maintenant une économie d’essence près du 8 l/100 km.

Habitacle

Le niveau de raffinement de l’habitacle de l’ILX est supérieur à celui d’une Civic, et je ne parle pas seulement de la présence de cuir. Le design global arbore les lignes qu’Acura emploie dans toutes ses voitures, ce qui témoigne de la volonté de la marque de faire de la ILX une véritable automobile de luxe. On retrouve bien au centre deux écrans numériques travaillant ensemble pour opérer diverses commandes, comme la navigation, l’audio et le climat.

Sur la route

En terme de conduite, l’ILX, particulièrement avec les roues de 18 pouces, se conduit comme une Golf GTI, au sens où elle a le comportement d’une petite voiture vitaminée.
La direction est précise, et l’ensemble renvoie une certaine impression de précision. Tout ce qu’il manque à la ILX, c’est une traction intégrale, sans quoi, elle ne pourra pas rivaliser avec la Mercedes-Benz CLA, et la Audi A3, parce que, pour le reste, c’est chose faite.

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*