Logo
Subaru BRZ Sport-tech Package 2016

Subaru BRZ Sport-tech Package 2016

Quand Toyota et Subaru ont annoncé développer en partenariat une voiture sport, plusieurs se sont étonnés.

À la fin, Toyota a travaillé le style, et Subaru, la mécanique. Le résultat est la Subaru BRZ, ou si vous préférez, la Scion FR-S (Toyota GT86 dans le reste du monde). Essentiellement identiques, certains y voient une différence. De ce que j’ai moi-même constaté, la BRZ semble tenir mieux la route, tandis que la FR-S sert à partir en dérapage contrôlé. Mais bon, Coke ou Pepsi?

Style

Il y a très peu d’authentiques coupés deux places sur le marché à l’heure actuelle. De ce fait, il y a très peu de voitures avec lesquelles comparer la BRZ. Dans l’absolue, on peut quand même dire que la BRZ a un style intéressant, mais certainement pas raffiné. On comprend ainsi que le public cible de la BRZ est assez jeune.

Motorisation

Un seul moteur de disponible sur la BRZ, et il s’agit d’un moteur H4 (quatre cylindres à plat) de 2,0 litres développant 200 chevaux et 151 livres de couple. Il peut être accouplé à une transmission automatique à 6 rapports, ou à une transmission manuelle à 6 rapports.
Ce moteur n’est pas très puissant, et il confère à la voiture des performances plutôt ordinaires, et ce, avec la transmission manuelle. Avec la transmission automatique, ces performances sont encore plus décevantes, un peu comme c’était le cas avec la Mazda RX-8.

Habitacle

La BRZ étant une voiture basse sur la route et assez compacte, l’habitacle de la voiture ne convient certainement pas à tout le monde. La position de conduite est très sportive, et ceux et celles qui achètent cette voiture comme auto de promenade seront vigoureusement déçus…
Sinon, l’habitacle de la BRZ arbore une thématique anionique, avec des commandes faciles à utiliser, mais le système multimédia semble avoir été rajouté par après, ce qui donne une allure bricolée à l’ensemble. Ce système, en passant, est archaïque, et mûr pour un bon changement.

Comportement

Si la BRZ n’accélère pas rapidement, sa tenue de route vient sauver le coup. La BRZ fait preuve d’une grande agilité, d’une bonne tenue de route, et d’une direction des plus communicatives. On se retrouve au volant d’une formule qui rappelle celle des petits roadsters anglais des années 60 et 70. Même si, à la fin, nous n’avons pas de gros V8 qui nous font perdre notre permis en un éclair, nous avons une petite auto très amusante à conduire.

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*