Logo
Enfin elle n’est plus beige – Corolla S manuelle 2015

Enfin elle n’est plus beige – Corolla S manuelle 2015

La nouvelle Corolla.

La nouvelle Corolla.

J’ai toujours aimé les Corolla. En fait, avant que je devienne chroniqueur automobile, la première (et la seule) voiture neuve que je me suis achetée était une Corolla. C’était une 2013. Comme les modèles 2014 arrivaient, je l’ai eu pour une bouchée de pain.

Pourquoi ai-je acheté une Corolla? Parce que je voulais un char d’assaut sur lequel j’allais pouvoir compter, mais surtout je désirais une voiture très fiable.

Mais la belle affaire. Même si j’ai opté pour la version sport avec la transmission manuelle, je dois vous avouer que la voiture manque de dynamisme. Comparée à sa compétition de l’époque, elle était risible à ce chapitre. Heureusement, elle compensait par énormément de confort, et une solide finition.

Qu’importe, en 2014, Toyota a lancé une nouvelle version de sa très populaire berline compacte. Si mes collègues disaient de l’ancienne génération qu’elle était la voiture beige par excellence, voire un beigne nature dans une boîte de beignets raffinés et savamment décorés, espérons que la génération actuelle comporte davantage de sucre.

De belles décorations

À première vue, le beignet est glacé, et bien glacé! La nouvelle Corolla ne ressemble en rien à l’ancienne.

Elle semble plus rajeunie, plus athlétique. Le modèle sport vient enfin avec de belles roues, et les amateurs de discrétion apprécieront un aileron arrière moins proéminent.

Où les pâtissiers se sont surpassés, c’est quant à l’habitacle. L’intérieur de la voiture est superbe et bien organisé.

Enfin de la saveur

Au chapitre de la conduite, Toyota a réussi une belle manœuvre. La voiture ressemble assez à l’ancienne pour ne pas déplaire aux acheteurs traditionnels, mais elle est juste assez dynamique pour être agréable.

Sur la route la Corolla 2014 a un comportement rassurant. Autrement dit, elle tient bien la route.

Elle est actuellement offerte avec deux transmissions différentes, toutes reliant le moteur quatre cylindres de 1,8 litre aux roues avant. Pour mater 132 chevaux, vous pouvez donc opter soit pour une transmission CVT, soit pour une transmission manuelle à 6 vitesses.

Si je compare à l’ancienne génération, qui n’offrait qu’une transmission automatique à 3 rapports avec « overdrive » ou une transmission manuelle à 5 vitesses, c’est une belle amélioration dans les deux cas.

Cela dit, la consommation d’essence n’est pas très bonne sur le modèle manuel. Par exemple, si la voiture équipée de la CVT fait 7,5 l/100 km au combiné, la transmission manuelle tient le tout à 8,7l/100 km.

Globalement, la voiture représente donc une belle amélioration par rapport au passé. C’est une bonne chose.

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*