Logo
Carnet de route :  Buick Enclave Premium 2015 (57 260 $)

Carnet de route : Buick Enclave Premium 2015 (57 260 $)

Les gros VUS ont-ils encore leur place en 2015? Certainement.

Probablement pas dans un paysage urbain où l’espace est limité, mais c’est compréhensible pour quelqu’un qui fait beaucoup de route, d’opter pour un véhicule ­offrant beaucoup d’espace et un grand confort.

Chez General Motors, il y a la plateforme « Lambda ». Chez Chevrolet, ça donne le Traverse, chez GMC, ­l’Acadia, et chez Buick, l’Enclave. Pour avoir essayé le GMC et le Buick, je peux vous dire qu’il s’agit de deux véhicules assez similaires en termes de comportement. La différence est surtout esthétique. Autrement dit, c’est au goût!
Maintenant, Buick positionne l’Enclave comme un VUS de luxe. Avec un tel prix, c’est compréhensible. Peut-il porter ce titre?

Ce que j’ai aimé

Tout d’abord, ce qui m’a séduit chez l’Enclave, c’est sa mécanique. L’Enclave est mu par un moteur V6 de
3,6 litres développant 288 chevaux à la fine pointe de la technologie. Grâce à la combinaison de la distribution variable et de l’injection directe, ce moteur offre ­beaucoup de souplesse et de bonnes accélérations.

La puissance est acheminée aux quatre roues par une excellente transmission automatique à 6 rapports. Enfin une transmission prévisible est agréable! Même si ­l’économie d’essence n’est pas aussi bonne que celle obtenue à l’aide des transmissions automatiques à 8 rapports ou CVT, son agrément de conduite compense.

La qualité de l’insonorisation de l’Enclave est ­remarquable. Sur l’autoroute, il est possible d’apprécier de la musique avec beaucoup de nuance, comme du ­classique, sans avoir à jouer constamment avec le son pour compenser les sifflements caractéristiques du vent.

Points d’amélioration

Mais, tout n’est pas parfait.

Tout d’abord, le système d’infodivertissement est ­perfectible. S’il offre beaucoup de fonctionnalités très intéressantes, le système nécessite une bonne période d’adaptation avant qu’on ne se sente à l’aise avec.

Ensuite, la suspension du véhicule n’est pas assez ­raffinée. La suspension arrière est particulièrement bruyante, et, globalement, elle ne correspond pas avec ce que l’on ­retrouve habituellement dans un véhicule de luxe. Avec une excellente suspension magnétique en stock, je me demande ce que General Motors attend avant de l’inclure dans l’Enclave. L’expérience serait bonifiée.

Cela dit, conduire l’Enclave demeure une expérience intéressante, particulièrement si vous avez à transporter, à l’occasion, plus de quatre personnes. Six adultes peuvent prendre place dans l’Enclave, ce qui en fait un incontournable pour les sorties entre amis.

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*