Logo
Acura RLX Sport Hybride (72 141 $ + tx)

Acura RLX Sport Hybride (72 141 $ + tx)

Voici une voiture que j’avais hâte d’essayer. Pour les non initiés, la RLX, d’Acura, est la berline plus luxueuse, et la plus puissante, à sortir des ateliers Honda. Mais voilà, dans sa version de base, même si elle vient avec plusieurs gadgets sympathiques, elle n’a que 310 chevaux, et elle mue par les roues avant… Quand on vend une voiture pour compétitionner avec la BMW Série 5, il faut amener de plus gros fusils à la bataille. Heureusement, voici l’Acura RLX Sport Hybride! Cette version de la RLX est unique en son genre. Elle a trois moteurs : un V6 qui fait tourner les roues avant, comme dans la version de base, et deux moteurs électriques qui font tourner les roues arrière. Au total, ce groupe motopropulseur qui sera à la base de la prochaine Acura NSX développe 377 chevaux, et 341 livres de couple!

Les points positifs

L’Acura RLX Sport Hybrid est une voiture qui dans l’ensemble ne comporte pas vraiment de défauts. Elle est spacieuse, elle se conduit toute seule sur l’autoroute, elle est performante, et son système quatre roues motrices lui confèrent une agilité surprenante pour une voiture de cette taille et de ce poids.

Ce qui m’a le plus séduit de la RLX Sport Hybride, c’est sa consommation d’essence. Combien de voitures de 377 chevaux peuvent se vanter de faire 8,9 l/100km? Et croyez-moi, je ne l’ai pas conduite doucement. Qui plus est, elle est si confortable et raffinée, qu’honnêtement, elle me ferait hésiter si j’avais à acheter une voiture de luxe à 70 000 $.

Les points d’amélioration

Même si la RLX n’a pas de réels problèmes, il est important de souligner que le système hybride a quelques petits problèmes. Premièrement, en mode « normal », la voiture cherche à accélérer initialement en mode électrique. Si c’est pratique dans le trafic, c’est plus complexe si on part d’un arrêt. Ça rend l’accélérateur imprécis, comme si on avait de la misère à mesurer la quantité de « gaz » qu’on donne. Mais on s’habitue. Un autre problème de ce système est quand on cherche à faire des manœuvres dans des pentes. Par exemple, si on veut reculer sur une route en angle, le système électrique essaiera, initialement, et devant son échec, le moteur à essence démarrera. Ce passage donne de petits coups, qui n’ont pas leur place dans une voiture de ce prix. Il y a là un travail de raffinage à effectuer.

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*