Logo
Les nids-de-poule, un fléau de l’hiver

Les nids-de-poule, un fléau de l’hiver

Bien que l’on désire se convaincre que plusieurs semaines de beau temps se profilent encore, l’arrivée du temps froid et de l’hiver est inéluctable. Alors, les voitures sont souvent mises à plusieurs épreuves, dont les nids-de-poule.

Les longs nids-de-poule causent le plus de dommages puisque leur longueur fait en sorte que le pneu risque de tomber au fond du trou avant de pouvoir en ressortir, à presque n’importe quelle vitesse. Voici un bref résumé des consé­quences d’une rencontre avec un nid-de-poule.

Les pneus

Les pneus sont les premiers à devoir absorber l’impact, et cela peut se traduire par un bris dans la structure interne, par une déchirure d’un flanc ou les deux. Un pneu trop gonflé augmente les risques de bris de sa structure tandis qu’un pneu sous-gonflé peut être brisé en étant coincé entre le nid-de-poule et la roue. Le prix d’un pneu peut varier de 70 $ à plus de 400 $. Les pneus à profil bas, qui équipent de plus en plus de véhicules de nos jours, sont susceptibles d’être endommagés gravement par un tel impact.

La roue

Si le pneu n’absorbe pas tout le choc, par exemple si un pneu est trop mou, la roue en subira les conséquences. Ainsi, elle peut plier, se fissurer ou se briser sous l’impact et les réparations qu’on peut effectuer sur une roue sont assez limitées. Donc, la plupart du temps, il faut la remplacer et, naturellement, les roues en alliage sont plus fragiles et plus chères. Si une roue en acier demande une dépense de 40 $ à 200 $, pour une roue en alliage cela dépasse, dans certains cas, 500 $.

La suspension et le parallélisme

En passant dans une cavité, on inflige à la roue une force verticale et une force horizontale. Ces forces sont trans­mises à la suspension dont le mouvement normal est vertical. Si la force horizontale est suffisamment importante, des éléments de la suspension, comme le bras de suspension, et de la direction, comme la biellette de direction, peuvent être  endommagés et le parallélisme ne plus être adéquat. Remplacer une biellette de direction peut coûter de 75 $ à 250 $ selon le véhicule, alors qu’un bras de suspension peut entraîner une dépense de 150 $ à plus de 350 $.

Si le parallélisme n’est pas rétabli, cela peut engendrer une usure rapide des pneus en plus de rendre la conduite du véhicule plutôt incon­fortable. Le rétablir peut coûter de 50 $ à 150 $ et plus selon la sophis­tication du système et l’importance des dommages.

Heureusement, il est rare que l’impact d’un trou brise un amortisseur. Ce dernier verra plutôt sa vie raccourcie par son travail constant sur de mauvaises routes. Il existe des indices annonciateurs d’un affaiblissement de la vigueur des amortisseurs. Ainsi, vous pouvez vérifier si de l’huile a coulé. Si oui, cela est mauvais signe mais ne signifie pas pour autant que l’amortisseur est à changer puisqu’il peut durer encore longtemps.

Source : (CAA)

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*