Logo

Le monde de l’automobile en bref

Ferrari change de président

Luca Cordero di Montezemolo, P.D.G. de Ferrari, a annoncé cette semaine qu’il allait quitter la direction de la marque au cheval cabré après 23 ans de loyaux services.

M. Montezemolo a réussi, au cours de ses années à l’emploi de Ferrari, à faire de la marque de luxe historique une marque bien moderne, avec le développement de voitures comme la 458 Italie, la F12 Berlinetta, sans oublier la Ferrari.

M. Montezemolo recevra une indemnité de départ de plus de 14 millions d’euros (faites le calcul). Même s’il prétend quitter Ferrari afin d’assumer les mauvais résultats de Ferrari en Formule-1 depuis six ans, les rumeurs laissent entendre qu’il aurait limogé par Sergio Merchionne, le P.D.G. du groupe Chrysler/Fiat, groupe auquel appartient Ferrari.M. Merchionne remplacera M. Montezemolo à la barre de Ferrari, tout en conservant ses fonctions chez Chrysler/Fiat.

Les deux hommes se seraient notamment disputés au sujet de la place de Ferrari dans le groupe, M. Merchionne qualifiant Ferrari d’être, au passage, une compagnie de « plus en plus américaine ».

 

La montre d’Apple déjà compa­tible avec la Série i de BMW

À peine annoncée et même pas encore sur le marché, la montre intelligente de Apple promet déjà de révolutionner le monde de l’automobile.

Le constructeur allemand BMW vient d’annoncer que les véhicules de sa gamme électrique, la i3 (petite citadine) et la i8 (sportive) communiqueront avec la montre d’Apple.

Les conducteurs de ses voitures pourront donc avoir à leur poignet des données précieuses comme la charge des batteries, et ce même à distance.

Ces braves gens pourront également verrouiller et déver­rouiller leur voiture avec la montre.

Cette annonce survient alors qu’Apple et Androïde sont en pleine course à la conception d’une version « voiture » de leurs systèmes d’exploitation mobiles, afin de remplacer les interfaces, parfois douteuses, que l’on retrouve dans la majorité des véhicules munis d’un écran de bord de nos jours.

 

La Lagonda d’Aston Martin ne viendra pas nous rendre visite

portes ultra exclusive sur le point d’être commercialisée par la marque de super voitures anglaises Aston Martin, ne sera finalement pas vendue en Amérique du Nord. En fait, elle sera réservée au Moyen-Orient. Même si nous avons peu de renseignements pour le moment quant aux performances de la voiture, nous savons tout de même que son prix devrait avoisiner 200 000 $. De la petite monnaie pour les sultans et rois du pétrole.

 

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*