Logo
Brèves

Brèves

Les véhicules de sécurité de l’édition 2015 du Grand Prix de Formule-1 sont connus.

La saison 2015 du Grand Prix de Formule-1 débute ce dimanche avec le Grand Prix d’Australie! Encore une autre saison à voir les véhicules les plus agiles de la ­planète se livrer une impitoyable bataille, le tout moussé par le retour de Honda qui fabriquera les moteurs de l’écurie McLaren.

Afin de rassurer les pilotes quant à leur sécurité, les ­organisateurs du plus grand cirque du monde ne lésinent pas sur les moyens encore cette année, avec une voiture de sécurité et une ambulance hors du commun!

Tout d’abord, la voiture de sécurité à s’élancer sur la piste afin de ralentir les pilotes en cas d’accident ne sera rien d’autre qu’une Mercedes-AMG GT! Si les voitures ont l’air lentes à la télévision lorsque le drapeau jaune est sorti, ce n’est qu’une illusion, puisqu’elles atteignent tout de même des vitesses impressionnantes, ce pour quoi une voiture de sécurité de 510 chevaux est nécessaire. La Mercedes-AMG GT vient ainsi remplacer la Mercedes-Benz SLS AMG qui tenait ce rôle depuis 2010.

Le rôle de l’ambulance sera confié à la Mercedes C63 AMG S Wagon, qui avec son moteur V8 biturbo de 4 litres sera capable de faire l’exercice du 0-100 km/h en moins de 4 secondes (3,8). De quoi s’assurer d’arriver ­rapidement sur les lieux de l’accident.

Ces deux voitures seront habillées d’une classique ­couleur argentée, caractéristique à Mercedes-Benz ­depuis sa fondation en 1926.

Un moteur diesel et une transmission automatique à 8 rapports pour le prochain Wrangler

La prochaine génération de l’iconique Jeep Wrangler, qui devrait être dévoilé au public quelque part en 2018, sera disponible avec le même moteur EcoDisel V6 de 3,0 litres et la même transmission automatique ­intelligente à 8 rapports présentement en option sur le Ram 1500.

Cet ensemble a été acclamé par le public, en plus d’avoir charmé votre serviteur avec ses 240 chevaux, ses 420 livres de couples, et une économie de carburant qui se tient aux alentours de 9 l/100km.

L’arrivée de ce groupe motopropulseur dans le Wrangler en ferait finalement un véhicule économique pour se balader tous les jours, le V6 actuellement disponible étant assez gourmant.

Rappelons toutefois que ce moteur diesel est parti­culièrement coûteux à entretenir, et il nécessite l’ajout périodique de liquide de contrôle d’émission dans un réservoir secondaire afin de respecter les normes de ­pollution du gouvernement.

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*